Fraternité et cumulards en Wallonie

Publié le par P. Gillon

Fraternité et cumulards en Wallonie.

"Ce qui est impossible pour les privilégiés du système des amis des amis c'est de vouloir en sortir".

Personne n'ignore plus que la Wallonie est sous domination socialiste depuis des décennies.
Mais cette domination socialiste (du parti socialiste), qui n'a pas apporté la prospérité à cette région sud de Belgique aux taux de chômage records et assistée par les milliards d'euros des fonds européens (période 2000-2013), n'a-t-elle rien apporté ?.

Les Wallons ont reçus du socialisme, particulièrement à Liège et Charleroi qui concentrent la majorité de la problématique wallonne ; ainsi que 30% de son économie, et... 70% de son chômage !!! le système des amis des amis à tous les étages qui culmine ses pratiques dans ce qu'ils nomment le Parti et la fraternité (des plus favorisés entre-eux).
Lire (PDF).

Alors que nombreux sont ceux, dans la population wallonne, qui vivent avec de faibles revenus ou des allocations sociales, les amis des amis et ceux qui organisent ce système ne connaîssent pas les fins de mois difficiles. Leurs préocupations (sociales ?) seraient plutôt de tout faire pour accroître encore et encore leur capital pourtant bien alimenté par des rémunérations qui n'ont rien de modestes... Que deviendrait le projet d'égalité si tout le monde recevait la même chose ?.

Ils trouvent dans le Parti et le système des amis des amis à tous les étages toute l'imagination pour l'accroissement de leurs intérêts personnels, qui n'a pas permis d'apporter la prospérité à la Wallonie.

Les Wallons n'ont-ils que ce qu'ils méritent ?.

Les Wallons ont crûs qu'ils pourraient obtenir la prospérité du socialisme et se sont trompés (certains le pensent encore et voudraient ne rien changer, s'ils sont dans le cercle des amis des amis). Il est plus facile de se laisser bercer par les promesses que de vouloir voir la réalité.

La Wallonie (sud de Belgique) se trouve sous domination socialiste depuis des décennies. Il y règne le système des amis des amis à tous les étages, les baronnies locales, le clientélisme, les copinages, les clans, les affaires (inculpations,
incarcérations de mandataires publics socialistes pour abus de biens sociaux, escroqueries, faux et usages de faux,...). Tout cela fait régulièrement la une des médias.

Si le parti socialiste avait la capacité d'apporter la prospérité à la Wallonie, il l'aurait certainement fait depuis longtemps. En ne supposant pas que "le malheur des uns fait le bonheur des autres". C'est-à-dire que le socialisme - le parti socialiste - tire sa force du malheur wallon et qu'il ne s'empresse pas de le faire disparaître, tant les amis des amis à tous les étages du Parti, toujours biens placés, et leurs amis y trouvent profit... Soutenus parfois par ceux qui reçoivent les miettes et s'en accomodent fort bien.

Les Wallons ont-ils apportés quelque chose au socialisme ?.

Les Wallons, et même les plus modestes d'entre-eux, ont enrichis (et enrichissent encore) les amis des amis à tous les étages et le Parti. Au nom de la lutte anti-capitaliste ?.
Ils méritent certainement qu'on leur dise un peu merci.
On leur fera encore beaucoup de discours et des promesses répétées comme ils les aiment tant.

Marre des parvenus au Parti ?. Le son et l'image ici.

Lire plus (PDF).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article