Sois Belge et tais-toi...

Publié le par P. Gillon

 

Les Belges doivent aller voter (le vote est obligatoire en Belgique) mais n’ont pas le dernier mot pour former une majorité qui va gouverner.

Le Belge reste considéré politiquement comme un immature qu’il serait dangereux de laisser choisir son gouvernement sans la décision finale qui appartient toujours aux présidents des partis politiques.


Si on considère la difficulté pour des petits partis (ou des personnes) de se présenter aux élections fédérales, la Belgique se trouve mise sous tutelle de quelques formations politiques qui y font la pluie et le beau temps bien que l’ensemble de leurs adhérents soit une petite minorité de l’ensemble de la population…

Le risque ne semble pas bien grand de voir un changement radical dans ce pays, cloisonné politiquement, en donnant un peu plus de liberté aux électeurs.

Il ne semble pas que ceux qui font carrière en politique de génération en génération soient favorables à l’ouverture.

Ce qui fait de la Belgique une particratie teintée de féodalité.

Pour trouver une justification à ce manque de démocratie, le compromis à la belge (entre partis politiques) est utilisé pour convaincre le peuple que le pays serait en grand danger sans les interminables tractations des politiciens (qui sont nos sauveurs en formant des gouvernements… qui arrivent rarement au terme de la prochaine échéance électorale puisqu’ils sont victimes rapidement de dissensions internes).

L’instabilité politique reste une caractéristique du système belge.

Une instabilité que le choix d’une majorité par les présidents des partis politiques n’améliore pas puisque le temps des oppositions entre partis arrive vite dans des gouvernements qui ont parfois mis des mois à être constitués.
La population belge étant spectatrice des tribulations politiques.

Qui a avantage à maintenir ce système ?.

La réponse semble évidente, mais demande une maturité politique que le Belge n’a pas reçue ou ne désire pas prendre pour décider d’un changement.

 

Abstentionnistes (PDF).

 

Démocratie en Belgique ?... Démocratie à la Belge (PDF).

 

Faire bonne figure en Belgique (PDF).


Ras-le-bol en Belgique... (PDF).

 

Enseignement : ne plus pouvoir choisir (PDF). Enseignement officiel ? (PDF).

 

Les "petites gens" - Le Parti (PDF).

 

Belgique : du fédéralisme au confédéralisme (PDF).

 

Intercommunales en Wallonie : pour qui ? (PDF).

 

Le mythe de l'extrême droite en Wallonie (PDF).

 

Chômage en Belgique : hausse annuelle (PDF).

 

Entreprendre en Belgique ? (PDF) (2), (3).

 

Le bon personnel en Belgique... (PDF).

 

Voitures et carburants en Belgique (PDF).

 

Belgique : Mais ce ne sont pas les électeurs qui choisissent... (PDF). (2).

   

Publié dans Belgique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article