Belgique, le silence tue

Publié le par P. Gillon

Plus de dix ans après l'affaire Dutroux et les enlèvements et assassinats d'enfants qui avaient marqué les esprits en Belgique : "Plus jamais ça".
Un nouveau drame, l'enlèvement et l'assassinat de deux autres enfants (7 et 11 ans) vient de se produire, à nouveau, en Belgique (dans la ville de Liège, au sud du pays).

La Chambre des Représentants Belge, restée muette pendant plus d'une décennie après l'affaire Dutroux, sur l'adoption des peines incompressibles qui mettraient les pédophiles criminels et autres auteurs d'actes particulièrement odieux et graves à l'écart de la société (et de la récidive) pour une longue période n'a-t-elle pas, elle aussi, une lourde responsabilité dans ces drames ?. 

Le jour des funérailles, ils sont venus, ils sont tous là... les représentants, membres de la Chambre, des partis politiques belges francophones : le parti socialiste (PS), le centre démocrate humaniste (CDH), le parti écologiste (ECOLO)... Pour dire quelques mots devant les caméras de télévision... Sans grande émotion. 
  
Lien : Document PDF, et en France ?.
Ici.

Comment la Belgique législative a-t-elle réagit à l'affaire Dutroux ?. Avant ?. Après ?.


S
i on consulte le site Belge de la Chambre (
www.lachambre.beon constate que les propositions de loi sur les peines incompressibles proviennent d'une seule famille politique. La famille libérale.

Ces propositions sont disponibles ci-dessous au format Adobe PDF.

Peines incompressibles en Belgique, propositions de loi : 
1, 2, 3.

P. Gillon - 07/07/2006. Lien
_______________________

Faire le point en 2008


En Belgique, le parti socialiste francophone (PS) s'est toujours opposé aux peines incompressibles avec l'argument que les peines étaient déjà incompressibles en Belgique !!!.
Ou que la prison à vie n'était pas une solution.
Ou que le système pratiqué aux Etats-Unis n'avait pas réduit la criminalité (sans parler de l'application de la peine de mort aux Etats-Unis considérée comme la barbarie absolue en Belgique et impossible ici).

Cela même après l'affaire Dutroux qui a ému la Belgique.

Ce qui fut repris par d'autres, y compris par certains membres de la magistrature, en vertu des principes "de gauche".


La présence de ce parti politique dans le gouvernement fédéral belge rendait donc une modification de la législation belge vers l'adoption de peines incompressibles en Belgique quasi impossible, d'autant plus avec une ministre de la justice socialiste francophone (PS).


Une réalité politique et aussi une position idéologique. Savoir plus (PDF).

Les Belges pensaient peut-être voir l'alliance politique se faire générale pour concrétiser rapidement le "plus jamais ça" de la majorité de la population après l'affaire Dutroux dans les textes de loi.

Il n'en fut rien.

La Belgique n'étant pas à la pointe en matière de tueurs en série, certains pouvaient penser avoir vécu le pire (l'affaire Dutroux).


Il n'en fut rien.

Une question : Puisqu'il n'existe pas en Belgique de peines incompressibles et de perpétuité réelle, la détention reste limitée dans le temps même pour les crimes les plus graves et les récidivistes... Quand Marc Dutroux sera-t-il libéré ?. Savoir plus (PDF).

Il reste une constante en Belgique.
La présence du parti socialiste francophone (PS) dans le gouvernement fédéral même lorsqu'il est un des perdants des élections législatives belges de juin 2007.


Personne ne pense à une modification des textes législatifs pour "plus jamais ça".



 
Belgique

______________________________________________
Belgique 27 janvier 2008
Débat "Mise au point" (émission de la télévision belge
francophone) : les récidivistes sont-ils libérés trop tôt ?.

La prison inhumaine en Belgique ?. Lire (PDF).

Comment éviter la récidive ?. En France, par la loi de rétention de sûreté. Lire (PDF).

Sur initiative du Président Sarkozy. 

Publié dans Belgique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article